Comment accorder un vin Côtes de Provence

Comment goûter au mieux ou accorder un vin rouge de Provence et plus spécialement un AOC Côtes de Provence ? Certes, si un vin est bon, il le sera tout autant au comptoir d’un bar que confortablement installé devant un repas raffiné.

Pourtant l’environnement joue un rôle primordial. Deux facteurs incontournables, l’ambiance et les mets, vont contribuer à vous rendre réceptif aux saveurs et à associer la dégustation à la notion de plaisir.

Nous avons vu récemment quelques bases afin d’éviter les fautes impardonnables,  nous allons maintenant entrer de façon plus subtile dans le secret des accords mets-vin.

Dans un contexte de fête de famille ou de réception, par exemple, où l’on veut que tout soit parfait, où l’on ne s’accorde aucun droit à l’erreur. Pour l’ambiance, vous allez soigner le décor, placer les convives, diffuser de la musique … et pour le repas, vous allez apporter grand soin au choix du menu et des vins.

Que manger avec un Côtes de Provence

Vous savez déjà que le vin rouge de Provence sera parfaitement mis en valeur par les produits de son terroir, comme l’agneau grillé aux herbes ou les petits fromages de chèvre. Mais vous pouvez le décliner dans d’autres registres et même lui faire accompagner harmonieusement tout le repas.

Ainsi, vous composerez l’entrée de charcuteries, crudités, salade aux foies de volaille ou aubergines à la provençale. Vous pouvez même oser la soupe, si elle est au pistou.

A la recherche d’accords plus inattendus

Le poisson devra être assez charnu et goûteux pour ne pas être écrasé, mais au contraire rehaussé par les tanins du vin : thon rouge à la provençale, saumon ou haddock. Même raisonnement pour la langouste ou le homard : ils peuvent parfaitement s’accorder d’un vin rouge et notamment d’un AOC Côtes de Provence, dès qu’ils sont mis en sauce à l’américaine.

Pour la viande, le choix est large : agneau rôti, jarret de veau à la provençale, bœuf grillé ou en sauce, gibier (poil ou plume), canard (magrets, aiguillettes, confit), poulet ou pintade en préparation assez relevée (à l’estragon, à la provençale, basquaise) et tous les civets.

Quant aux légumes, toujours le terroir ! Vous goûterez plus particulièrement votre vin rouge de Provence avec les traditionnels farcis provençaux ou niçois, les aubergines à la provençale ou un tian de courgettes et tomates.

En tant que vin rouge, l’AOC Côtes de Provence sait créer l’harmonie des papilles avec tous les fromages, mais il est incomparable avec ceux issus de sa terre : le Banon et le Picodon.

Avec le dessert par contre, vous choisirez généralement un vin plus doux, un muscat par exemple, mais vous pouvez rester dans la lignée des AOC Côtes de Provence avec un vin rosé du Var.

Voila de quoi présenter à vos invités un repas gastronomique qui vous attirera les compliments. Puisque le choix du vin est tout trouvé, vous aurez plus de temps pour cuisiner !

En cette saison, la daube est une valeur sûre. Pour qu’elle soit délicieuse comme celle de nos grand-mères, n’oubliez pas de faire mariner la viande une nuit dans un bon vin rouge de Provence avec ail, oignon, carottes et herbes de Provence, de la faire mijoter à feu très doux (c’est un plat qu’on doit « oublier » plusieurs heures sur un coin du poêle) et surtout de la servir accompagnée du même vin AOC Côtes de Provence que celui ayant servi à la marinade. Succès (et régal) assuré !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *