Différence vins naturels ou vin Biologique ?

Vin bio, vin biodynamique, vin naturel, les termes sont nombreux et parfois confus dans l’esprit des consommateurs. Si les vins bio commencent à se faire connaitre auprès du grand public, les vins naturels restent en marge et nécessitent quelques explications supplémentaires. Gérard underty, spécialiste des vins naturels et responsable de la Cave des vins-bios depuis près de 10 ans nous livre sa vision du marché.

Le Vin naturel ou vin nature c’est quoi ?

Le vin naturel est également appelé vin nature. Il est obligatoirement issu de raisins bio sans aucun recours aux produits chimiques, ce qui justifie parfois la confusion du consommateur avec les vins bio.

Lors du travail de vinification, le vigneron chercher à retrouver l’expression du terroir en gardant le caractère et les propriétés intrinsèques du vin. C’est un choix très généralement philosophique.

Les interventions techniques en cuves, ajout de produits chimiques sont très limités. Jusqu’ici, les différences avec le mode de production des vins bio sont minimes (NDLR : nous parlons, à juste titre, des vins bio selon la règlementation du 1er août 2012). Ce sont les doses maximales de soufre autorisées qui vont faire la différence avec un bio.

Pour les vins bio les doses autorisées vont jusqu’à 100mg/l pour les vins rouges et 150mg/l pour les vins blancs. Pour faire un vin naturel, les seuils tolérés sont de 30mg/l pour les rouges, 40mg/l pour les blancs.

Si la plupart des références en stock sont des vins natures ou des vins bio, Gérard underty, responsable de la cave, ne ferme pas sa cave aux vins conventionnels. « Nous sommes spécialisés dans la commercialisation de vins naturels et dans une moindre proportion de vins bio. Malgré tout, nous souhaitons également proposer quelques vins dits conventionnels pour satisfaire une clientèle générale et les amateurs de bons vins. C’est une manière de les amener doucement vers les vins natures, leur proposer de les déguster et de les découvrir. »

Pourquoi les vignerons utilisent le soufre (SO2) dans leurs vins :

Dans le vin, le soufre a un rôle protecteur. Très sensible à l’oxydation, le vin nécessite une protection contre l’oxygène pour ne pas tourner au vinaigre. Les effets stabilisateurs du soufre sont également recherchés car il permet de sélectionner les levures lors du début de la vinification. Il élimine les les levures pauvres et laisse agir les plus riches pour transformer le sucre en alcool. Enfin, les sulfites agissent comme un assainissant lors du processus de vinification.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *