La biodynamie : découvrez cette méthode d’agriculture biologique

Aujourd’hui, l’importance d’opter pour une alimentation saine et biologique n’est plus à démontrer. Aussi, pour répondre aux besoins des consommateurs, de plus en plus d’agriculteurs se tournent vers des modes de culture alternatifs, c’est notamment le cas de la biodynamie. En quoi consiste-t-elle ? Quels sont ses avantages pour l’Homme et la nature ? Explications.

D’où provient l’agriculture en biodynamie ?

L’agriculture en biodynamie a été mise au point par Rudolf Steiner, philosophe autrichien des années 1920, dans le but de contrer l’agriculture industrielle ainsi que l’utilisation de produits chimiques néfastes pour la santé. En effet, l’agriculture biodynamique est biologique et n’utilise aucun pesticide.

L’un des pionniers de l’agriculture en biodynamie est Ehrenfried Pfeiffer qui, en 1925, développe cette méthode aux Pays-Bas. D’ailleurs, sa ferme est toujours active. Cet agriculteur est à l’origine du livre qui a inspiré nombre de ses confères : « L’agriculture et le jardinage biodynamiques » . Il a d’ailleurs transmis son savoir-faire aux États-Unis.

Quelles sont les exigences de l’agriculture en biodynamie ?

Comme nous l’avons précédemment précisé, l’agriculture en biodynamie est avant tout une agriculture biologique. Aussi, pour obtenir le label, l’agriculteur doit prouver que l’utilisation des pesticides est conforme aux normes de ce type de culture. Toutefois, la biodynamie connaît d’autres exigences, portant sur plusieurs points.

Le cycle des nutriments doit être respecté et l’accent est mis sur l’agriculture mixte. C’est-à-dire qu’un champ cultivable ne peut être utilisé pour produire la même variété de céréales. D’autre part, les agriculteurs en biodynamie doivent respecter le cycle de reproduction des animaux et des plantes, ainsi que leurs diverses caractéristiques.

Les agriculteurs ayant choisi la biodynamie se doivent également de travailler selon les rythmes cosmiques, ayant une influence considérable sur le développement des plantes par exemple, mais aussi sur leur maturation.

Comme nous allons le voir, l’agriculture en biodynamie respecte la nature et les animaux.

Une méthode plus respectueuse de la nature

En effet, dans une ferme en biodynamie, les vaches gardent leurs cornes et, contrairement aux fermes classiques, la biodiversité est préservée. Aussi, on peut y constater la présence de diverses espèces d’oiseaux, qui ont toute leur importance dans la biodiversité et donc le fonctionnement de l’agriculture en biodynamie.

Les préparations biodynamiques, telles que le compost notamment ou la silice de corne ont pour objectif de stimuler la croissance des plantes, sans pour autant influer sur la qualité et la nature du sol. Elles sont créées à partir de végétaux ou d’excréments d’animaux, et n’ont donc aucun impact négatif sur les cultures.

Pourquoi se tourner vers l’agriculture en biodynamie ?

Plus respectueuse de l’Homme, des animaux et de la nature, l’agriculture en biodynamie est bien évidemment à privilégier dans le cadre d’une alimentation saine, mais également pour limiter l’impact de chacun sur l’environnement.

Aujourd’hui, il est possible de trouver des fruits et légumes issus de ce mode de culture dans les magasins bio par exemple, mais également des vins biodynamiques dans le domaine de la biodynamie ce sont d’ailleurs des vins de plus en plus répandus . En effet, cette méthode accorde à ce breuvage un goût plus prononcé, particulièrement apprécié des amateurs.