Comprendre les différents labels des vins biologiques

Dans un monde idéal, le vin biologique ne devrait pas avoir besoin d’adjectif supplémentaire et c’est le vin classique que l’on devrait appeler « vin pesticide ». Néanmoins, depuis quelques années, le vin biologique rencontre de plus en plus de succès et les labels qui le certifient en France sont de plus en plus nombreux. À tel point qu’il devient difficile pour certains consommateurs de s’y retrouver. Voici donc un petit guide pour vous y aider.

label vin bio
label vin bio

Les différents labels des vins bio

En France, il existe deux labels qui permettent de certifier les vins d’origines biologiques. Les deux labels certifient exactement la même chose, mais l’un provient du ministère de l’Agriculture (le fameux logo « AB ») et l’un provient de l’Union européenne (une feuille formée par des étoiles blanches sur fond vert).

Lors de l’achat d’un vin bio, si vous constatez que l’un de ces deux labels figure sur la bouteille, alors vous avez l’assurance que le vin a été produit sans engrais chimiques et avec une fertilisation organique réglementée. Les désherbants sont également interdits, mais les produits phytosanitaires le sont encore. Enfin, les processus de fabrication sont limités et doivent respecter certaines normes.

Les vins naturels

Les vins naturels sont des vins assez particuliers qui doivent être produits sans aucun intrant. Cela implique donc de n’utiliser aucun processus chimique ou moderne pour favoriser la pousse ou la survie de la plante. Les bouteilles sont généralement plus chères et le vin a un goût surprenant au premier abord parce que les consommateurs sont rarement habitués à en boire.

Néanmoins, il n’existe aucun label pour les vins naturels, mais seulement deux associations qui contrôlent les vignobles qui en produisent : l’Association des vins naturels (AVN), qui autorise de faibles quantités de souffre, et l’association des vins Sans Aucun Intrant Ni Sulfite (S.A.I.N.S.) qui assure des vins ne contenant que du raisin.

Des vins plus exigeants que les vins bio

Au lendemain de l’adoption des labels européens pour les vins bio, des viticulteurs ont créé leurs propres labels privés. Pourquoi ? Parce qu’il jugeait celui de l’UE trop laxiste et trop tourné vers une uniformisation des techniques et des saveurs. Résultat, Nature & Progrès et Biocohérence sont deux labels bio extrêmement exigeants qui donnent des vins de grande qualité.

Enfin, il y a aussi un mouvement appelé biodynamique qui est de plus en plus présent en France. Apparu en Suisse, le plus grand représentant de ce mouvement est actuellement Pierre Rabhi. Les vins biodynamiques sont biologiques, mais ils doivent aussi respecter certaines techniques d’agriculture en lien avec le calendrier lunaire et d’autres exigences non prouvées scientifiquement. Parfois critiqués, ces labels biodynamiques restent très exigeants et offrent des produits de qualité.