Dégustation du vin bio : mode d’emploi

Vous êtes un véritable adepte du vin bio ? Même si sa dégustation est toujours un réel plaisir, il est important de respecter certaines règles pour ne pas altérer les saveurs de la cuvée. Découvrez à travers ce guide tous les conseils qui vous permettront de déguster vos bouteilles dans les meilleures conditions.

Comment se conserve un vin bio ?

Les vins issus de l’agriculture biologique sont plus délicats par rapport aux vins classiques. En effet, le taux d’anhydride sulfureux ou SO2 qui sert à stabiliser le vin est largement inférieur au seuil légal. Certains viticulteurs bio se passent même de l’utilisation du soufre, ce qui rend les vins naturels plus sensibles aux différents facteurs externes.

C’est bien pour cette raison que les vins bio se dégustent en suivant des règles d’usage spécifiques, mais se conservent aussi de manière différente. Pour apprendre à conserver au mieux vos bouteilles de vin bio, il faut connaître leurs principaux ennemis. La lumière en fait partie. Ce n’est donc pas un hasard si les bouteilles de vin naturel sont teintées. Tout de même, faites en sorte de les protéger contre les rayons UV en les gardant dans l’obscurité. Pour préserver la qualité et les saveurs de vos vins bios, il est conseillé d’aménager une mini cave à vin dans votre cuisine ou dans votre salle de séjour. Cet appareil thermoélectrique vous permettra de mettre vos bouteilles à l’abri de la lumière, mais aussi de les protéger contre les changements de température qui altèrent toutes les saveurs. La température de conservation d’un vin bio ne doit pas excéder 14 °C. Cette température conditionne l’équilibre entre l’alcool, les tanins et les fruits. À défaut d’avoir une cave, optez pour le débarras ou le garage où la température est fraîche et ambiante. Dans tous les cas, il faut retenir un point très important : stockez toujours vos bouteilles en position couchée.

Si vous n’avez pas fini la bouteille, sachez que le vin bio entamé peut se conserver pendant 48 heures après ouverture sans perdre ses qualités. Tout d’abord, il est important de la reboucher immédiatement si personne ne souhaite plus se servir après le repas. Si vous avez une pompe à vide, utilisez-la pour faire sortir l’air de la bouteille. En effet, l’oxygène compte aussi parmi les ennemis du vin bio. Lorsque l’air reste trop longtemps dans la bouteille, le vin s’évente et ses arômes disparaissent pour laisser place à un goût oxydé, signe d’une mauvaise conservation. Ensuite, remettez votre bouteille de vin bio dans votre cave à vin ou dans un endroit à l’abri des sources de lumière. Vous pouvez aussi le conserver au réfrigérateur. Toutefois, il est recommandé de la sortir au moins une heure avant le repas pour profiter d’une dégustation optimale.

Contrairement aux idées reçues, les vins biodynamiques sans soufre se conservent longtemps. En effet, les soins portés depuis la vinification jusqu’à la mise en bouteilles octroient aux vins une meilleure résistance au vieillissement.

Comment déguster un vin bio ?

La dégustation d’un vin bio est tout un art. Ce qu’il faut savoir avant de savourer votre cuvée est qu’il est essentiel de la laisser se reposer au moins 48 heures après un voyage. Aussi, si vous venez de vous faire livrer vos bouteilles ou s’il vous a fallu parcourir plusieurs kilomètres pour les acheter, il est important de les laisser se reposer à minima 48 heures avant de les déguster. 

Avant la dégustation proprement dite, il est important de déboucher la bouteille 1 heure avant puis de transvaser le contenu dans une carafe à décanter. C’est le carafage. Il s’agit d’un processus d’oxygénation qui permet au vin de se défaire de la présence naturelle de gaz le faisant pétiller ou perler. Le carafage libère aussi le vin bio de tous éventuels arômes rustiques qui peuvent altérer son goût. N’hésitez pas à secouer énergiquement le vin pour optimiser le carafage. Au cas où le vin est encore pétillant, rangez-le pour le déguster le lendemain.

Pour apprécier le vin bio à sa juste valeur, l’utilisation d’un verre à vin prévu à cet effet s’impose. Cependant, il est recommandé de servir le vin bio dans des verres nettoyés simplement à la main et à l’eau chaude. En effet, l’odeur et les molécules chimiques du liquide vaisselle risquent d’altérer les arômes, voire les empêcher de se fixer sur les parois, ce qui réduira l’expression du vin au nez.

Pour apprécier pleinement les notes de votre cuvée, il est déconseillé de fumer avant la dégustation. En effet, le goût de votre cigarette recouvrira vos papilles, ce qui faussera totalement votre perception. De même, buvez votre vin avant de manger. Bien que vous maîtrisiez les accords à table, le goût des aliments risque d’entraver vos sens et de vous empêcher de distinguer les notes spécifiques. Pourtant, la dégustation du vin bio nécessite l’éveil de toutes vos facultés organoleptiques.